• L'équipe Chasse Privée

L’offre d’achat au prix

Vous avez trouvé l’appartement de vos rêves et vous avez envie de faire une offre d’achat.

Devez-vous systématiquement faire une offre « à la baisse » ?

Quelles sont les formalités à respecter dans la rédaction de votre offre ?

En quoi cette offre vous engage t’elle ?

Nous vous apportons ci-après des éléments de réponse à ces questions légitimes que vous vous posez.


La négociation d’un bien immobilier ne doit pas être systématique

Contrairement à ce que l’on pense, la négociation ne doit pas systématiquement faire partie du jeu de la transaction immobilière.

Il est vrai que les biens sont souvent surévalués (surtout de la part des vendeurs en direct) mais il n’est pas exceptionnel qu’un bien soit évalué à sa juste valeur.

Si le prix qui vous est proposé vous semble correct, il n’y a pas lieu de négocier et vous pouvez donc faire votre offre.

Cela suppose que soyez en capacité d’estimer le bien et que vous ayez une bonne connaissance du marché et du contexte économique. En période de tension où la demande est beaucoup plus importante que l’offre, il peut être risqué de vouloir négocier car un bien qui est « à son prix » a de grandes chances de partir rapidement.

A contrario, lorsque le marché est moins tendu (ce qui est le cas au moment où nous écrivons ces lignes fin mars 2021) et qu’il y a un fléchissement de la demande, vous serez en mesure de négocier à condition, ici encore, de bien connaitre le marché pour savoir jusqu’où vous pourrez aller.

Si vous faites appel à un Chasseur Immobilier dans le cadre de votre recherche, vous pourrez utilement vous appuyer sur ses conseils. Il sera en mesure de vous donner une estimation précise du bien et de la marge de négociation possible.


L’offre d’achat au prix ne vous garantit pas l’achat de l’appartement

Nous nous situons ici, dans le cas le plus fréquent, où la vente se fait par l’intermédiaire d’une Agence Immobilière.

Il en irait autrement dans le cas d’une vente en direct où l’offre d’achat au prix oblige le vendeur à l’accepter.

En cas d’intermédiaire (agence immobilière), l’offre d’achat au prix du mandat n’oblige pas le vendeur à vendre. Légalement, le vendeur est tenu d’accepter la 1ère offre d’achat au prix reçu sous peine de sanction judiciaire.

Dans les faits, nombreux sont les vendeurs qui ne respectent pas cette règle et qui « choisissent » leur acheteur après examen des dossiers. Les juges considèrent que le vendeur peut choisir l’offre qui lui convient le mieux.

De son côté, tant que le vendeur n’a pas contresigné ou accepté l’offre, l’Agent Immobilier peut continuer à faire visiter et recueillir d’autres offres.


L’offre d’achat doit respecter un certain formalisme

Vous devez adresser votre offre d’achat par l’intermédiaire de l’agent immobilier et reprendre les mentions suivantes :

- Le prix d’achat du bien.

- Le descriptif du bien (superficie, nombre de pièces,…).

- Les modalités de réponse du vendeur.

- Le délai de rétractation.

- Le moyen de financement (prêt et/ou apport personnel).

Si l’on considère que le vendeur est toujours en position forte de choix de son acheteur, cela sous-entend que votre offre ne doit pas seulement respecter le formalisme juridique. Elle doit aussi « rassurer » le vendeur et l’inciter à retenir votre dossier. Mettez-y de l’enthousiasme !


L’offre d’achat ne vous engage pas définitivement

En théorie, une proposition d’achat au prix, suivie d’une réponse positive du vendeur, vous engage à acheter.

Mais, ne vous affolez pas ! Rien n’est encore définitif.

Vous bénéficiez en effet de 2 délais de rétractation :

- Un 1er délai de 7 jours après la remise de votre offre.

- Un 2ème délai de 10 jours après la signature du compromis de vente.

Sans compter d'éventuelles clauses "sous condition".


Chasse Privée se fera un plaisir de vous conseiller à chaque étape de votre projet.